X
Menu

Présentation

GEOGRAPHIE

La commune s’étend sur un peu plus de 700 ha (7 km2). La population est de 775 habitants avec une densité de 115 habitants par km2 égale à la moyenne nationale.

Cette population est essentiellement répartie sur 10 zones : le Champ aux Grands, le bourg des Crennes, le lotissement et ses environs du Champ de Courses, Cayenne, le bourg d’Urou, le Marais, les Bordeaux ainsi que les lotissements du Chemin Vert, du Mont Fleuri et du mont d’UROU.

L’altitude est de 160 mètres pour les zones humides en bordure de la rivière, l’Ure. Elle est de 225 mètres sur les hauteurs de Crennes en bordure de la forêt. Entre ces deux extrêmes se situe la plaine.

Au 1er janvier 2017, Urou et Crennes est devenue une des 14 communes déléguées de la commune nouvelle de Gouffern en Auge avec Aubry en Exmes, Avernes sous Exmes, Courménil, Chambois, Exmes, Fel, La Cochère, Le Bourg Saint Léonard, Omméel, Saint Pierre la Rivière, Silly en gouffern, Survie et Villebadin.

A la même  date, les communautés  de communes du Pays du Haras du Pin dont faisait partie Urou et Crennes, des Courbes de l'Orne et d'Argentan Intercom fusionnent pour former une nouvelle entité: Argentan Intercom.

ECONOMIE

Culture, élevage de bovins, élevage et entrainements de chevaux.

Artisanat et commerce (plus de 240 emplois): chaudronnerie, usinage, contrôle technique des véhicules, construction de bâtiment, charpentier-couvreur, affutage d’outil, peintres en bâtiment, plomberie, chauffagiste, menuiserie aluminium, matériel et produits pour les chevaux, énergies renouvelables, cycles, clinique vétérinaire, transport, restauration, discothèque, …

La commune est classée en Zone de Revitalisation Rurale offrant, sous certaines conditions, des avantages fiscaux aux créateurs ou repreneurs d’entreprise.

EQUIPEMENTS

Deux églises
Une salle des associations mise à disposition des clubs de la commune
Une salle polyvalente pouvant être louée
Un tennis municipal non couvert
Une école avec 4 classes regroupant 80 élèves
Un réseau d’assainissement collectif