X
Menu

Historique

Les deux bourgs existent depuis fort longtemps, visiblement depuis le Moyen-Age.

La commune naissante d'Urou a absorbé la paroisse de Crennes entre 1790 et 1794.

Le bourg d’Urou
« Urou » est dérivé de «Ure», la rivière bordant le bourg, et du suffixe gaulois «-avo» évoquant la présence.
L’Ure prend sa source à Menil-Froger près du Merlerault, puis traverse les communes de Nonant le Pin, la Cochère, Silly en Gouffern, Sai et Urou et Crennes. Elle se jette ensuite dans l’Orne après un parcours de 30 km depuis sa source.

Le bourg de Crennes
« Crennes» à deux origines possibles : le gaulois « crenn», « arbre », ou le bas latin « crena », « entaille », ce dernier se référant à un relief accidenté. « Crenn » est le nom gaulois d’une variété de peupliers dont les feuilles tremblent au plus petit vent.